Hasta la victoria, siempre !

Ce 14 juin 2018, les député.e.s d'Argentine ont voté en faveur de la loi qui garantit à toutes les femmes un avortement sûr, légal et gratuit.

18/06/2018
Hasta la victoria, siempre !

C’est une grande victoire. Toute avancée législative et sociale qui permet de développer les droits et les choix de pouvoir décider d’avoir ou non des enfants, de vivre sa vie sexuelle et affective sans crainte et d’en finir avec des lois répressives qui interdisent ou restreignent l’accès à l’avortement sont des pas vers plus d’égalité et plus d’émancipation. 

La victoire est courte, 4 voix d’écart seulement pour permettre enfin aux argentin.e.s de sortir de la répression, de la peur.

Reste à passer le « rio » du Sénat dont la composante conservatrice n’est pas à démontrer. La mobilisation sociale est forte, l’adhésion à cette avancée législative des droits des femmes (et des couples) est importante et massive. Partout autour en Amérique Latine (au Chili, au Brésil, au Nicaragua….) des femmes, des hommes se lèvent, se mobilisent et envahissent les rues pour revendiquer davantage de droits sociaux, l’égalité, le libre choix.

Cette déferlante de mobilisation des femmes dans l’hémisphère sud trace un chemin qu’il sera difficile au Sénat argentin de ne pas emprunter. Le vote prochain dira leur volonté de répondre positivement aux constantes revendications des argentin.e.s de pouvoir choisir de poursuivre ou non une grossesse non prévue.

Très récemment, l’Irlande avec le vote positif et massif au référendum pour la légalisation de l’avortement a donné un signe fort et irréversible en Europe. La mobilisation des polonaises est forte, constante mais elles doivent faire face aux tenants d’un ordre séculaire, moral, et religieux, qui militent contre ce droit au nom d’une vision essentialiste ou biologique de l’humanité, ou de la défense d’un soi-disant droit à la vie pour « l’enfant à naître, au mépris de la vie et de la santé des femmes. Le combat est engagé !

L’ensemble des militant.e.s du Planning goûte le bonheur de cette première victoire des argentin.e.s qui ne peut que se répandre, car aujourd’hui comme demain, il n’y a pas d’alternative à l’égalité et à l’émancipation des femmes, dont le droit à l’avortement est un des piliers fondamentaux.